Article

Les gras trans seront bientôt interdits dans les aliments transformés aux États-Unis

Dans le but de réduire la consommation de gras trans et ainsi d’empêcher des milliers de crises cardiaques et de décès, Agriculture et Agroalimentaire Canada tient à vous aviser que la U.S. Food and Drug Administration (USDA) se prépare à interdire leur utilisation dans la transformation des aliments aux États-Unis.

En savoir plus

L’USDA a amorcé un long combat contre les huiles partiellement hydrogénées, principale source alimentaire de gras trans artificiels dans les aliments transformés. Depuis plusieurs années, nombreuses sont les études qui démontrent un lien direct entre la consommation de gras trans et l’augmentation significative du LDL (Low-density lipoprotein), aussi connu sous le nom de mauvais cholestérol. Ce cholestérol à un impact direct sur la santé et les risques cardio-vasculaires. En effet, le gras trans cause annuellement aux États-Unis près de 20 000 crises cardiaques et 7000 décès par maladie cardiaque[1].

Suite aux pressions publiques, plusieurs fabricants de produits alimentaires ont volontairement diminué les niveaux de gras trans dans de nombreux aliments et produits se retrouvant sur le marché. Même si la consommation de gras trans a été considérablement réduite, ils se retrouvent encore en quantité significative dans plusieurs aliments transformés. En effet, les pizzas surgelées, les margarines, les crèmes à café et certains desserts sont quelques exemples de produits regorgeant de gras trans.

L’USDA donc voudrait que le gras trans soit considéré comme étant un additif alimentaire. En effet, tous les additifs alimentaires subissent une règlementation très stricte qui demande une autorisation pour leur utilisation.

L’USDA pense également aux producteurs de produits alimentaires, puisque si cette règlementation est faite, suffisamment de temps sera donné pour la reformulation des produits afin d’en minimiser les perturbations de marché. Plusieurs produits venant des États-Unis sont importés chaque année. Cette réglementation aura donc un impact direct sur la consommation canadienne de gras trans. Il ne reste qu’à voir si le Canada va s’embarquer, lui aussi, dans cette guerre contre les huiles partiellement hydrogénées et considérer le gras trans comme étant un additif alimentaire…

Pour une période de 60 jours (jusqu’au 7 janvier 2014), le Federal Register invite tous les intéressés à poser des questions ou à déposer des commentaires sur le site web suivant :

https://www.federalregister.gov/articles/2013/11/08/2013-26854/tentative-determination-regarding-partially-hydrogenated-oils-request-for-comments-and-for

Références :

  1. «FDA takes step to further reduce trans fats in processed foods» U.S. Food and Drug Administration, En ligne, 7 novembre 2013. http://www.fda.gov/NewsEvents/Newsroom/PressAnnouncements/ucm373939.htm Pages consultées le 22 novembre 2013.
  2. «Tentative Determination Regarding Partially Hydrogenated Oils; Request for Comments and for Scientific Data and Information » Federal Register, En ligne, 8 novembre 2012,  https://www.federalregister.gov/articles/2013/11/08/2013-26854/tentative-determination-regarding-partially-hydrogenated-oils-request-for-comments-and-for Pages consultées le 22 novembre 2013.

[1] http://www.fda.gov/NewsEvents/Newsroom/PressAnnouncements/ucm373939.htm

L’article vous a plu? N’hésitez pas à le partager!

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *