Article

Mise à jour GFSI: Mesures d’audit temporaires (COVID-19)

GFSI a publié le 23 mars 2020 une mise à jour sur les mesures d’audit temporaires pendant la pandémie de COVID-19. 

Innovaltech a publié un article le 17 mars indiquant les conditions des référentiels pour l’audit à distance ou le report d’audit pour BRCGS, FSSC 22000 et SQF.  Voici donc les précisions de GFSI à ce propos.

Certains référentiels GFSI ne sont actuellement pas alignés sur les directives concernant mesures d’audit temporaires pendant la pandémie de COVID-19.  Une action collective et cohérente est plus que jamais indispensable et l’ensemble de la communauté des parties prenantes doit mettre en œuvre cette position à l’échelle de l’industrie qui place la sécurité au cœur de ses préoccupations.

Les certificats peuvent désormais être prolongés une seule fois pour une période pouvant aller jusqu’à six mois après une évaluation des risques. L’approche de l’évaluation des risques adoptée doit être approuvée par GFSI avant toute extension de certificat.

Les certificats qui ont été réémis après quoi que ce soit d’autre qu’un audit standard (c’est-à-dire un audit virtuel ou distant), ne seront pas reconnus par GFSI. Tout site qui pense avoir pu être recertifié depuis le début de la crise du COVID-19, virtuellement ou à distance, doit contacter son organisme de certification en premier lieu pour plus de clarté.

Aucune nouvelle certification de site ne peut avoir lieu à moins qu’un audit standard en personne ne puisse être entrepris dans son intégralité.

GFSI demande instamment à toute entreprise ou organisme de certification de les contacter directement s’ils ne sont pas du tout sûrs de ce qui leur est demandé ou s’ils ont besoin de clarifier si leurs certificats seront reconnus par GFSI. 

Voici les dernières mises à jour de BRCG et SQF:

BRCGS

À la lumière de la récente publication de l’énoncé de position de GFSI, le BRCGS a révisé son document d’orientation. L’auto-évaluation et l’audit à distance du processus d’extension de certificat ont été supprimés. 

BRCGS permettra désormais de prolonger les dates de certification des sites actuellement en exploitation à l’une de nos normes jusqu’à une période de 6 mois. Cela ne s’appliquerait qu’aux fournisseurs qui ont actuellement un accès restreint sur site. Conformément à GFSI, cette extension sera basée sur une évaluation des risques par l’organisme de certification actuel du site et sera validée et vérifiée par l’échange de documents pertinents et un processus d’entrevue (voir brcgs.com pour plus de détails). Une fois que le site sera accessible, l’audit complet sur place se déroulera normalement et un nouveau certificat sera délivré pour 12 mois supplémentaires.

Références :1) https://www.brcgs.com/about/news/2020/brcgs-announces-revised-guidance-for-sites-affected-by-covid-19/   2) https://www.brcgs.com/media/2082456/2532020-update-brc072-brcgs-audits-impacted-by-covid-19-v3.pdf

SQF

La politique de SQF a été mise à jour pour s’aligner sur GFSI et permet une prolongation unique de 6 mois. Il exige que les organismes certificateurs effectuent une évaluation des risques pour comprendre et déterminer s’il est nécessaire d’étendre le certificat.

La politique SQF exige également que l’organisme certificateur évalue le risque de poursuite de la certification lors d’un événement extraordinaire et demande des informations aux sites, le cas échéant. Si vous désirez un report dans l’audit de certification de votre site, vous devez contacter votre organisme certificateur pour comprendre vos options.

Il semble y avoir de nombreuses questions concernant l’utilisation de la « vérification à distance », et il semble que ce terme soit mal interprété. Un terme plus précis serait « activités à distance », qui comprendraient des examens de documents, des entretiens, etc. La politique de SQF est qu’une évaluation des risques soit effectuée par l’organisme certificateur pour comprendre le niveau de risque de l’extension du certificat. Si cette évaluation des risques indique que des activités à distance doivent être menées, alors l’organisme certificateurdoit suivre les résultats de l’évaluation des risques. Les activités à distance doivent être utilisées pour maintenir la certification du site. Si des activités à distance sont menées, cela ne doit pas être considéré comme un remplacement pour l’audit de recertification

Références :1) https://www.sqfi.com/sqfi-extends-certification-due-to-coronavirus/  2) https://www.sqfi.com/covid-19-guidance-for-sqf-stakeholders/

Référence GFSI: https://mygfsi.com/news_updates/update-on-temporary-audit-measures-during-covid-19-pandemic

L’article vous a plu? N’hésitez pas à le partager!

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *